Jitex
La Corée, pays des innovations et des nouvelles technologies

15 avril 2009



Un article co-écrit par Gwen BLUM, Consultant à JITEX Seoul, et Francisco SONG, Managing Director de JITEX Seoul

Les nouvelles technologies sont très présentes dans la vie quotidienne des Coréens. De plus en plus de Coréens habitent des appartements équipés en domotique (environ 5 millions en 2008, soit 30% des foyers), la domotique étant un élément clé de la société ubiquitaire qui se développe en Corée avec de nombreux projets de type ville numérique. Sur le chemin du travail ou dans leur véhicule, les Coréens utilisent les systèmes télématiques multimédias. Dans les transports en commun, les passagers regardent les programmes de télévision mobile et surfent sur Internet sur l’écran de leur téléphone portable connecté en haut-débit. Les Coréens profitent aussi de services high-tech dans d’autres domaines comme l’e-health (santé) grâce à la convergence de différentes technologies (biotechnologies, nanotechnologies et technologies de l’information et de la communication).

Au-delà des aspects économiques, culturelles et sociaux, notamment l’attrait naturel des Coréens pour les nouveautés technologiques qui expliquent cette culture d’early adopters, il faut souligner le haut-niveau de qualité des services mis en place par les industriels pour accompagner le lancement des nouvelles technologies, qui peuvent apparaître complexes pour les consommateurs. De nombreux exemples illustrent cela : visite d’un technicien le jour de la demande de service après vente, programmes de formation domotique organisés pour les habitants des appartements, livraison rapide pour les achats en ligne, etc. Plusieurs résultats d’enquêtes montrent que les Coréens choisissent la marque Samsung Electronics (leader sur le marché de l’électronique depuis plusieurs années) principalement pour la qualité du service après vente.

La crise, moteur de la R&D en Corée

De très nombreuses crises ont touché la Corée dans le passé ; les petites et grandes guerres dont la plus récente ne remonte qu’à 50 ans, l’occupation japonaise, les crises sociales ou économiques dans les années 80 et 90, etc. Tout au long de cette histoire tourmentée, les Coréens ont appris naturellement à préparer l’avenir dans un contexte économique difficile. La crise est devenue pour eux une occasion de creuser l’écart face à la concurrence. Nous avons pu le constater très récemment lors de la crise économique à la fin des années 90. Samsung Electronics et LG Electronics ont augmenté leurs investissements non seulement sur la production mais également sur la recherche et le développement, notamment sur la téléphonie mobile et sur les téléviseurs (PDP et LCD).

Après la crise, les deux fabricants sont devenus respectivement n°2 et n°4 sur le marché mondial. Actuellement, pour LG Display par exemple, n°2 mondial des panneaux LCD derrière Samsung (premier mondial) et devant les japonais et les taïwanais, le moment est très important. L’entreprise doit faire face à cette mouvance et aussi à la concurrence qui menace de plus en plus ses filiales LCD (LG Innotech, LG Micron et LG Electronics). Cela explique son investissement récent de 1,6 milliards de dollars dans une nouvelle usine qui lui permettra de produire dans un premier temps 20 000, puis 83 000 feuilles de substrat par mois (pour les écrans LCD).

Face à cette crise, le gouvernement prévoit un plan de relance basé sur la « croissance verte » pour inciter les investissements dits verts dans la recherche et le développement. Cette « croissance verte » est un nouveau paradigme du développement durable pour l’environnement, (diminution de la pollution et des gaz à effet de serre), mais également un paradigme du développement pour le pays lui-même. Les technologies vertes et l’énergie propre constituent un nouveau moteur de croissance, qui va notamment créer de nouveaux emplois. Un paradigme essentiel et inéluctable pour l’avenir d’un pays aussi industrialisé. De grands projets de construction et de réaménagement ont été lancés au niveau national dans cet élan, même si certains ne semblent plus être tout à fait dans l’esprit de départ.

Les PME coréennes s’internationalisent par l’innovation

La Corée est connue sur le marché international grâce aux noms de grands industriels comme Samsung et LG. Mais derrière eux, il existe de nombreuses PME coréennes qui sont innovantes dans les différents domaines des nouvelles technologies et qui appréhendent bien les besoins des consommateurs coréens, asiatiques mais aussi mondiaux. En s’adaptant au système national de complexes industriels et de clusters, assez bien organisé selon les secteurs, la capacité collective de R&D pour les PME coréennes augmente de plus en plus.

Notre expérience sur le marché coréen depuis plusieurs années, en aidant les entreprises françaises et européennes à comprendre le marché stratégiquement, technologiquement et commercialement, nous montre que beaucoup de PME coréennes cherchent à s’associer avec des PME européennes pour des projets communs de R&D ou de commerce à l’échelle mondiale. Pour les PME françaises qui souhaiteraient s’implanter en Corée, un bon partenaire local est essentiel pour réussir. Il sera l’élément moteur et fera gagner plusieurs années de travail.



Extrait du magazine Corée Affaires n.78 (avril-mai 2009) :

Internet, robots, réseaux...La Corée, pays des nouvelles technologies

Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Coréenne

http://www.fkcci.com

Téléchargez le magazine (8Mo)